Histoire de Sacha
Alexandr Pechersky - Sobibor - 14 Octobre 1943

 
 
Monument présentant une femme tenant 
son enfant.
 
 

Ce monument a été érigé à l'endroit même 
où se trouvait les chambres à gaz.









 

 
Le camp de Sobibor, du nom d'un petit village polonais, fut ouvert en mars 1942.
Ce fut, après celui de Belzec, le deuxième camp d'extermination créé dans le cadre de l'opération Reinhard. (Solution finale)
De mai à juillet, 3 chambres à gaz furent utilisées avant de porter leur nombre à 6 en septembre.
Le premier convoi de juif français arriva en mars 1943. Mais le camp fut principalement utilisé pour exterminer les populations des ghettos de Minsk, Vilnius et Lida.
Jusqu'à sa fermeture en octobre 1943, 250 000 personnes, en majorités juives, y furent exterminées ...

 
Mais parmi les centaines de camps de toutes catégories situés en territoire occupé par les allemands, Sobibor fut le seul à se révolter, et chose incroyable cela arriva dans l'un des camps d'extermination. Là même, où le système, réduisant en esclavage les corps et les esprits, y était poussé à son niveau ultime. Une poignée d'homme, et plus particulièrement un seul, réussirent à entraîner le soulèvement puis la destruction de ce camp.

Le 14 Octobre 1943 à 16h50, après avoir éliminer 11 officiers et sous-officiers S.S. et une partie des gardes ukrainiens, un groupe mené par Léon Feldhendler, réussirent à lancer l'insurrection dans le camp.
300 prisonniers franchirent les barrières du camp. Des dizaines moururent dés la traversée du champ de mines entourant le camp ou furent repris les jours suivants, mais une cinquantaine d'entre eux survécurent à la guerre.
 

Mais bien plus que ces quelques rescapés, cette révolte entraîna la fermeture de l'un des camps de la mort. Et contrairement à une idée reçue, il n'y avait "que" six camps de ce type (tous en Pologne), et ce sont des centaines de milliers de vie qui ont peut être été sauvées ce jour ... Treblinka et Auschwitz-Birkenau n'ayant pas eu la logistique pour remplacer le centre de Sobibor. Quand à Belzec et Maïdanek, certains transports arrivant à Sobibor venaient déjà de ces camps encombrés.

Cependant, rien de tout ceci ne put arrivé sans un homme. Cet homme, c'était Alexander Pechersky.
Seul un militaire pouvait organiser minutieusement une telle opération et seul un homme récemment arrivé pouvait encore avoir un esprit apte à penser à une évasion, un esprit encore "vivant".
 
1er Lieutenant de l'armée soviétique

Alexandr "Sasha" Aronovich Pechersky
 

D'origine juive, Alexandr "Sasha" Aronovich Pechersky est né en 1909 à Kremenchug en Ukraine mais passe son enfance à Rostov sur le Don en Russie. Diplômé de l'académie de musique il devient bibliothécaire. Entre dans l'armée Rouge avec le grade de second lieutenant.
A l'entrée des troupes allemandes, il est envoyé dans le secteur central du front. En septembre 1941, il est promu au grade de premier lieutenant. Il est fait prisonnier le mois suivant et contracte la typhoïde dans le camp de prisonnier. Il échappe miraculeusement une première fois à la mort puisqu'il parvient à garder secrète sa maladie, une maladie qui l'aurait fait immanquablement fusillé.
Il parvient, avec 4 autres prisonniers à s'échapper, mais il est rapidement repris. De façon complètement incompréhensible, au regard des méthodes de cette époque, il n'est pas exécuter pour son acte et il est envoyé au camp pénitencier de Borisov. Bien qu'il ait réussit jusqu'alors à cacher son origine juive, rapidement il est confondu, et le 20 Août 1942 il envoyé au camp Sheroka à Minsk, un camp administré par les S.S.
Il est, le 13 septembre 1943, l'un des 2000 juifs survivant de ce camp et du ghetto de Minsk à être envoyé à Sobibor, pour leur élimination finale. Nouveau miracle, il est l'un des 80 qui seront sélectionnés pour le travail, le reste du convoi est gazé ...
Officier dans l'armée, c'est vers lui que se tourne très vite le réseau de résistance du camp et il accepte de préparer la rébellion. 3 semaines plus tard c'est lui, qui le 14 octobre 1943 à 17 heures, prendra la parole au moment de l'appel et leur lança l'appel à la révolte ...
Pechersky sera l'un des 50 prisonniers à réussirent l'évasion. Il franchira le Bug et le 22 octobre il prend contact avec les partisans soviétiques. Il resta dans les rangs des partisans jusqu'en été 44 et à l'arrivée des unités régulières, il intégra de nouveau l'armée Rouge. Blessé en Août 1944, il resta 4 mois à l'hôpital. En reconnaissance de son action, il fut démobilisé et revint à son foyer à Rostov sur le Don finir sa convalescence.
 

Il réapparu en 1963 lors du procès de 11 gardes ukrainiens à Kiev.
Sacha Pechersky est aujourd'hui décédé.
Combien d'hommes ont ils sauvé la vie de milliers d'autres ?
 
Sacha Pechersky

Place rouge - Moscou

1981

Sources :
"Encyclopedia of the Holocaust"
©1990 Macmillan Publishing Company
New York, NY 10022

Je vous recommande de voir le film de Claude Lanzmann : "Sobibor, 14 octobre 1943, 16 heures"
Vous y retrouverez un témoignage poignant de Yehuda Lerner enregistré en 1979.


 

Retour à la page "Histoires"

Retour à la page d'accueil