Histoire d'une fontaine
Stalingrad - V. Zaïtsev - 22 Septembre 1942

 
 
 
 
Quiconque ayant un jour consulté un livre ou regardé un documentaire sur Stalingrad a du remarquer cette fontaine. Et à en croire les discussions sur ce sujet, ce monument semble réellement avoir quelque chose de "spécial", quelque chose d'envoûtant.

Voici donc, pour la première fois, sa véritable histoire ...

Pour commencer, et comme cette fontaine constitue le décor de la scène d'ouverture du film "Stalingrad / Enemy at the gates" de J.J. Annaud, voici quelques lignes sur Vassili Zaïtsev ...
Je ne ferai pas ici, la liste de toutes les erreurs de ce film, une page n'y suffirait pas ... Film interdit de diffusion dans les cinémas de la ville de Volgograd (ex. Stalingrad). Je dirai simplement qu'il a au moins le mérite d'exister ...

 
Sous-Lieutenant Vassili Gregorievtich  Zaïtsev

1047ème Régiment de fusiliers
284ème Division de fusiliers
62ème Armée
Front de Stalingrad

 
Vassili Gregorievtich  Zaïtsev ("lièvre" en russe) est né le 23 mars 1915 à Yeleno (région de Chelyabinsk) dans une famille de paysans. Etudiant dans une école de construction à Magnitogorsk, il intègre la marine soviétique en 1936 où il se spécialise dans le management. Affecté à la 284ème division de fusiliers originaire de Sibérie, il est sous-lieutenant de l'armée rouge lorsqu'il traverse la Volga le 22 septembre 1942. C'est son propre commandant de régiment, le commandant Metelev qui lui offre son fusil, un Mosin Nagant, une arme qui va le faire entrer dans la légende. En effet du 10 novembre au 17 décembre, il va abattre 225 officiers et soldats allemands, parmi lesquels 11 tireurs d'élite. Blessé très grièvement (il perd la vue après l'explosion d'une mine) en janvier 1943, il ne doit d'avoir la vie qu'à sa notoriété qui lui permet d'être alors soigné par l'un des meilleurs médecins à Moscou, le professeur Filatov.

Le 22 février 1943, il devient l'un des 125 soldats de Stalingrad à recevoir le titre de 
Héros de l'Union soviétique. Une distinction accompagnée de l'ordre de Lénine.

 
 
La bataille de Stalingrad terminée, il devient instructeur dans une école où il formera 28 snipers.
Finissant la guerre avec le grade de capitaine, il rédigera ensuite 2 manuels sur sa spécialité.
Sa méthode dite "chasse par 6" étant encore de nos jours enseignée. Il s'agit de couvrir un point du feu croisé de 3 binômes de tireurs/observateurs.
Donnant en 1960, une interview, il répondra ne pas avoir entendu d'histoire spécifique sur un sniper envoyé à Stalingrad pour l'éliminer personnellement. La "légende" parlant d'un colonel S.S. nommé Thorwald, nom et surtout armée modifiés dans le film pour des raisons évidentes ...
Il travaillera ensuite comme directeur d'une usine de construction de machines à Kiev.
 
Vassili Zaïtsev s'éteint le 15 décembre 1991 ...
 
Il est bien sur impossible de vérifier de nos jours si un engagement avait réellement eu lieu autour de la fontaine "Druzhba" ("amitié"). Mais selon les descriptifs de la bataille les plus précis existants, son unité, la 284ème, fût orientée dés son arrivée autour de la colline Mamaïev. La zone de la fontaine, c'est à dire autour de la gare centrale, ayant été farouchement défendue par la 13ème division de la Garde.

Il est maintenant temps de comprendre la signification de ce monument si particulier ... et pour cela il est nécessaire de se plonger dans l'univers des contes pour enfants russes !

 

 

Kornei Ivanovich Chukovskii, (1882-1969) 

 
Ce conte pour enfant, écrit en 1929, parle des dangers à visiter l'Afrique ! 
Chaque russe le connait, il se nomme : Barmaleï
Commençant par ces lignes : 

Petits enfants ! 
Pour rien au monde 
N'allez pas en Afrique 
N'allez pas vous promener en Afrique 
En Afrique il y a des requins , 
En Afrique il y a des gorilles, 
En Afrique il y a de grands méchants crocodiles ...

Il n'est donc pas très étonnant dés lors que certains dirigeants africains aient pensé pouvoir corriger la perception de leur pays auprès des jeunes russes. c'est à ce titre, que fût construite cette fontaine de l'amitié.
 

Elle semble avoir été construite en 1933. Placée sur la place Privokzalnaya soit quelques dizaines de mètres devant la gare centrale n°1. Même si l'unité de V. Zaïtsev n'y a pas combattu. Elle fût le lieu d'une lutte acharnée des unités de la plus célèbre des divisions de Stalingrad, la 13ème division de la Garde de Rodimtsev.
Une unité dont 320 hommes seulement restaient en vie à la fin de la bataille. Ils était plus de 10000 le 15 septembre 1942. D'après Antony Beevor, on peut même attribuer à un bataillon du 42ème régiment de la garde, les combats autour de cette place.
 

 
 
Dans une ville totalement détruite, cette fontaine est probablement entrée dans l'histoire, parcequ'elle fût le seul monument de Stalingrad ayant survecu à la bataille ! Cependant, sévèrement endommagée par les combats, elle sera complètement rasée par les bulldozers en 1948. 

Elle n'a jamais été reconstruite ... 

 
Photo prise le 2 février 1943, jour de la reddition de la dernière unité allemande.

En bas, la place rouge et qui fait l'angle, le magasin Univermag, QG de Paulus dans les derniers jours de la bataille.

Dans le coin supérieur droit, cette fontaine sur ce qui doit être la seule photo aérienne où on peut la distinguer !

 
 
En cliquant sur la peinture ci dessous, vous retrouverez le témoignage exclusif d'un vétéran de Stalingrad. Engagé dans une division ayant combattu du premier au dernier jour de la bataille, il en a été un témoin privilégié. Vivant de nos jours aux environs de Münich, je peux vous proposer un extrait de son manuscrit et une de ses aquarelles qui présentent les evenements qui le conduisirent devant ce monument ...
 
Sources :

Site des héros de l'Union soviétique et de la Russie : http://www.warheroes.ru/index.asp

Photo d'avant guerre : Musée panorama de Volgograd
Photo fin de guerre : "Tsaritsin-Stalingrad-Volgograd"
Photo aérienne : "Stalingrad"  éditions Heimdal

Many thanks to Sergei Petrunin & Vladimir  ;-)

Retour à la page "Histoires"

Retour à la page d'accueil