Musée de kubinka / Moscow

 
Situé à environ 70 kms à l'Ouest de Moscou, ce musée renferme sans doute la plus grande collection de chars au monde.
On y trouve bien sur la totalité des engins blindés de l'armée Soviétique de 1917 à nos jours, mais aussi, un pavillon présentant le matériel de capture allemand.

Bien évidemment, un tel site en Union soviétique présentant du matériel militaire est resté secret durant des décennies. Dans un premier temps, le polygone de Kubinka servit, dés 1944 de centre d'essai sur les nouveaux matériels mais aussi sur les blindés allemands capturés. Ce rôle de centre d'essai continua dans les années 50 mais au début des années 60, il fut décidé de ne garder qu'un tiers des blindés (1 véhicule par type).
Complètement inconnu des occidentaux et réservé, en Russie, au personnel militaire, la chute de l'Union soviétique et le dégel qui s'en suivit amena bien des rumeurs sur ce "musée".
Lors d'un échange entre le Musée de Bovington et le musée central de Moscou, les représentants britanniques furent les premiers à en ramener des informations sur son existence ...
Des informations incroyables pour l'époque, des rumeurs que des engins comme le Maus, Emil ou Thor auraient survécut au conflit !! Ce qui semble une évidence aujourd'hui, à une époque où l'information diffuse à la vitesse de l'internet,  était encore il y a 15 ans, une chose complètement inconcevable ... 
Et ce sont 3 australiens qui en janvier 1992, rapporte les premières photos de ce musée et confirme toutes les informations des "découvreurs" britannique. Cependant il leur est encore formellement interdit de photographié les plus grand blindés ....

En 2001, j'ai eu la chance de visiter cet endroit de nuit, et cette fois plus aucunes restrictions sur les photos ...

Voici donc la liste détaillé du matériel avec pour certains leur identification et une partie des photos que j'ai pu réaliser. Certaines photos présentent malheureusement un reflet vert, mais je dois préciser que les photos ont été prises de nuit, sous un mauvais éclairage et par une température de -10° (pour excuser le cadrage !).
Je serai bien sur très intéressé si vous avez en votre possession des documents d'époque présentant les modèles identifiés. Je pourrais, si vous le désirez, publier vos documents en parallèle avec les miens.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Retour à la page d'accueil